La plupart des lacs de montagne ont pris naissance après le retrait des glaciers il y a moins de 20 000 ans. Ils sont tous soumis à l’érosion de leur bassin versant qui les conduira, lentement mais inexorablement, à leur comblement.

On distingue plusieurs types de lacs :

les lacs d'origine tectonique: dûs à l'effondrement des terrains provoquant ainsi des cuvettes qui se sont remplies d'eau.

les lacs d'origines glaciaires: dûs au surcreusement des glaciers, lacs de verrou ou lacs de morraine.

lac d'origine glaciaire
croquis PG

On peut aussi observer quelques rares lacs d'origines diverses:

- usure de la roche par les eaux courantes.
- glissement de terrain qui vient barrer une vallée.
- attaque de la roche par action chimique


Un petit rappel sur les glaciers à l'origine de ces lacs:

Un glacier de montagne prend naissance sous la ligne de crête, dans un champ de névés entouré d'abrupts rocheux appelés cirque glaciaire.

Au-delà de cette cuvette commence la langue glaciaire lorsqu'elle existe, qui s'écoule dans la vallée.

Dans les montagnes comme les Pyrénées dont la ligne de crête dépasse à peine l'altitude des neiges permanentes, les glaciers n'ont pas de langue: on distingue les glaciers de calotte, qui encapuchonnent les sommets, les glaciers de cirque, qui se logent dans les creux, des glaciers de paroi, qui nappent les hauts versants. Ces glaciers élémentaires ne bénéficient pas d'une alimentation neigeuse suffisante permettant la constitution d'une langue glaciaire.
Ces glaciers de montagne alimentent de nombreux torrents dont le régime est caractérisé par de hautes eaux en été et de maigres eaux en hiver.

lacs de verrou: Les glaciers usent la roche par abrasion. Ce polissage se caractérise par les bosses arrondies des roches "moutonnées" ou les stries et cannelures gravées dans la roche, lorsque la glace en avançant rencontre une roche plus dure, il y a formation d'un verrou et un surcreusement au pied du verrou qui peut donner naissance à un lac lorsque le glacier se retire (voir le shéma).

lacs de moraine: La glace arrache des fragments de la roche en place séparés par des fissures. Elle entraîne des débris de toute taille, grains de sable et blocs, qui constituent la moraine de fond. Les langues glaciaires transportent les cailloux et les rochers tombés des versants. Accumulés en bourrelets au bord du glacier, ces débris forment les moraines latérales, qui se réunissent en une moraine médiane en aval de la confluence de deux glaciers.
Le glacier est cerné à son extrémité par une moraine terminale, ou frontale, de forme arquée, d'où s'échappe le torrent issu des eaux de fonte.
Cette moraine peut alors constituer un barrage et donner naissance à un lac sans que le glacier se soit retiré.

A voir aussi sur le web: