* Forum pêche à la mouche

Lacs d'altitude et pêche à la mouche
Pour le pêcheur à la mouche les lacs de montagne constituent un lieu de prédilection.
Lieux sauvages encore protégés, leur approche et leur pêche necessitent une certaine connaissance du milieu. En début de saison, les insectes aquatiques sont rares et les pelouses alpines dépourvues de vie après une longue période sous la neige.
Pour la pêche en lacs de montagne qui débute fin mai ou au début du mois de juin, il convient d'éviter pour la pêche à la mouche l'eau glaciale du dégel plus favorable à d'autres techniques comme le vairon manié, il faut rechercher les lacs qui se réchauffent le plus vite situés à une altitude modérée (aux environs de 2000m) et dont la profondeur est relativement faible.

Plus tard, quelques semaines après l'ouverture, la vie apparaît en surface et les lacs les plus élevés deviennent accessibles suivant l'exposition. A partir de mi-juillet en général, tous les lacs sont dégelés aux environs de 2300m et accessibles moyennant un effort suplémentaire.
A cette altitude, dans un milieu naturel où la nourriture se fait rare, l'omble de fontaine plus adapté que la truite fario chasse souvent en surface et peut facilement se pêcher à la mouche à toute heure de la journée.

La topographie du lac est un élèment primordial à prendre en considération, les grandes surfaces aux berges monotones sont les plus difficiles à pêcher, les gobages y sont moins nombreux mais la taille moyenne des poissons y est plus importante.
Les plans d'eau aux surfaces modérées aux berges variées et découpées sont plus propices à la pêche à la mouche.
La fréquentation d'un lac et la proximité de chemins de randonnées peuvent éloigner au large les poissons.

Au lever du jour: pêche à la mouche sèche.
En altitude les nuits sont fraîches, particulièrement au lever du jour (de 6h 30 au début de l'été à 8h en fin de saison). Les rayons lumineux n'ont pas encore touché les eaux du lac que les premères emergences se produisent. La lumière n'est pas trop vive et les eaux du lac sont encore dans la pénombre. Parfois le lac est dans la brume et lisse comme un miroir. Dans le silence et le calme du matin, il est facile de localiser les gobages. Les premiers insectes à faire leur apparition sont les éphémères et les chironomes, l'utilisation de mouches sèches ou d'émergentes de petite taille s'impose.
Les insectes terrestres qui fréqentent les berges sont encore cloués au sol par le froid et l'humidité du matin. Pas dérangés, les poissons s'activent près des berges, à quelques centimètres des bordures et à moins de 5m d'eau.

Dans la journée: pêche en nymphe.
Après quelques heures, entre 8h et 9h suivant la période de l'année, l'activité de surface se réduit, la visibilité devient meilleure, le soleil se lève et passe au dessus des montagnes pour innonder le lac de ses rayons lumineux. Le choix de la pêche en nymphe s'impose. En été, les poissons sont près des berges en attendant que des insectes terrestres tombent à leur portée.
Pêchez avec des mouches de couleurs sombres, n'oubliez pas les imitations de sauterelles et de petits insectes terrestres. Si une éclosion de fourmi ailée apparaît, inutile de chercher un autre leurre, les truites se montreront très sélectives. En dehors de ces deux cas spécifiques, les petits CDC et les chironomes sont toujours des mouches indispensables, c'est quelquefois la seule façon de toucher du poisson.

Lorsque les poissons, dérangés par le flux de promeneurs, se réfugient vers le milieu du lac, vous pouvez commencer à prendre un équipement plus lourd et utiliser des streamers imitant de petits vairons ou des larves de libellules.
En général, une canne d'action rapide pour une soie de 6, vous permettra de vous sortir de toutes les situations. Prévoyez deux bobines, une soie flottante et une soie plongeante. Actuellement les montages multi-tips sont très intéressants car ils permettent sur un seul moulinet de faire face à toutes les situations sans charger inutilement le sac à dos.
Pêchez avec des mouches de couleurs sombres (noir, marron), mais n'oubliez pas des chiros... c'est quelquefois la seule façon de toucher du poisson...

Les insectes terrestres sont représentés tout au long de la saison de pêche, en pleine journée et forte luminosité, l'utilisation d'une imitation de coleoptère est souvent plus efficace qu'une mouche artificielle imitant un insecte aquatique.
Dans certains lacs, les escargots d'eau sont bien représentés, dans ce cas il faut pêcher au ras du fond et utiliser une soie plongeante avec une animation très lente.

A la fin de l'été, les sauterelles sont abondantes, celles tombées dans l'eau et qui se débattent attirent tous les salmonidés près des berges ... A toute heure de la journée, une imitation de sauterelle posée dans les vagues pourra séduire un beau poisson, privilègier les imitations à pattes rouges.

La pêche en nymphe peut-être innéficace, une solution est alors de pêcher avec un streamer, imitation vairon ou truitelle ou pourquoi pas avec des couleurs très vives ...

Le coup du soir: Pêche en mouche sèche
Pêchez le matin de préférence, mais aussi le soir... Après une journée chaude et ensoleillée, les émergences d'insectes aquatiques reprennent avant la tombée de la nuit. Pour le pêcheur qui est encore au bord de l'eau ou qui vient d'arriver pour un bivouac au bord de l'eau innoubliable, c'est le moment d'utiliser des immitations de trichoptères.
Le vent tombe lentement, on peut parfois assister à une inversion du sens du vent.

Eclosion de chironomes


Journées couvertes avec des averses passagères: pêche en mouche sèche

La pêche en mouche sèche peut s'avèrer excellente toute la journée, l'émergence des éphémères se produit en masse à l'opposé des insectes terrestres.
Attention toutefois, si la température extérieure devient trop basse ou si les conditions climatiques deviennent extrèmes les éclosions cessent immédiatement et seule la pêche en nymphe ou en streamer pourra donner quelques résultats.

S'il y a d'autres lacs à proximité, ne pas hésiter à se déplacer entre les lacs, leur topologie, leur orientation ne sont jamais les mêmes. ET surtout profitez de la journée pour admirer ces paysages grandioses ou pour faire un sommet par exemple ...


A lire sur le forum: Canne à mouche pour débuter en lac de montagne | Les photos de vos artificielles | Nymphe au fil (bas de ligne)



Canne mouche bambou refendu canne Mouche Sage Canne Mouche De Charette

Ma mouche préférée...
merci Michel

Guide des mouches pour la pêche
de Malcolm Greenhalgh, Denys Ovenden, Patrice Leraut (Traduction)

Coup de coeur pour un livre qui propose aux amateurs de la pêche à la mouche un ouvrage aux informations précises et pratiques. Il renseigne le lecteur sur les proies des truites et des ombres d'Europe et sur le montage et la présentation des mouches artificielles. Les instructions techniques sont accompagnées de dessins destinés à faciliter leur mise en œuvre. La finesse de trait des croquis permet une précision de description parfaite. Grâce à une présentation systématique et claire en tableaux thématiques, les données scientifiques sont à portée de tous. Cette référence de la pêche à la mouche orientera l'amateur tout en satisfaisant les curiosités les plus aiguisées et les plus exigeantes.

  Le train de mouches

C'est une technique pratiquée localement, trois mouches sèches ou noyées en potence de 10 cm environ. Une noire et deux claires ou deux noires et une claire.
Hameçons: Tiemco TMC 531 n° 14