Alevinage en hélicoptère avec des alevins de l'année d'environ 3cm

alevinage hélicoptère
Vallée de Cauterets - photo PG août 2004

L'engouement provoqué par la pêche de la truite et l'importance des captures effectuées chaque saison ont conduit les groupements de pêcheurs et les pisciculteurs à mettre au point et à développer des élevages de Truites fario, Ombles de fontaines et chevaliers, Cristivomers, la Truite arc-en-ciel n'ayant pas donné satisfaction.

La pisciculture de Cauterets fut d'abord un établissement privé (1885), mais démolie par une avalanche, elle fut reprise par les Eaux et Forêts (1936), puis l'Agriculture, l’Environnement, le Conseil Supérieur de la Pêche (C.S.P.). Elle est maintenant propriété de la Fédération 65 depuis 2008.

C'est de cet établissement que proviennent les premiers cristivomers introduits sous l'impulsion de P. Chimits en 1952. C'est aussi de cet établissement que proviennent les salmonidés qui ont peuplé les torrents des îles Kerguellen, mais sa vocation ordinaire reste le repeuplement des lacs et torrents Pyrénéens en salmonidés (truite commune ou fario, arc-en-ciel, cristivomer namaycush, saumon de fontaine, omble chevalier).
Le nouveau programme porte sur la production d'alevins de saumons de souche Adour (issus de géniteurs sauvages du gave d’Oloron) afin de réintroduire l'espèce dans les Pyrénées et particulièrement dans le gave de Pau. 500.000 tacons y sont ainsi lâchés chaque année depuis 2005.

Pisciculture de Cauterets
Pisciculture de Cauterets (photo PG 2005)

Pisciculture de Cauterets
(photo Jos 2004) - Autres photos

La pisciculture d'Oo - vallée de Luchon dans le 31.
C'est une pisciculture en agriculture biologique d'une production annuelle de 20T.
Ne vend pas de truites vivantes, vente de truites éviscérées, filets, truite fumées et terrines. Vente aux particuliers, aux boutiques bio de Toulouse et à une chaine de magasins sur Paris.

Pisciculture Oo
Pisciculture d'Oo - Vallée de Luchon - Photo Jos 2004

La pisciculture de Sahorre où l'on élève les deux souches endémiques des Pyrénées Orientales (l'AEC des Bouillouses et la Fario de la Carança). La Carança, est la dernière vallée du département où le poisson n'a pas été pollué génétiquement. Tous les deux ou trois ans des géniteurs sauvages y sont prélevés (par hélicoptère) pour la pisciculture. Pour l'AEC, espèce aux origines américaines, implantée dans les années 30 aux Bouillouses par le gestionnaire du plan d'eau, on prélève les alevins sauvages à l'épuisette pour les faire grandir puis pondre en captivité.


Pisciculture de Sahorre - Pyrénées Orientales - Photo Angunet66

La pisciculture de banka au Pays Basque. Elevage de truites arc en ciel

Pisciculture truite de banka