Le bassin de la Têt est situé dans le département des Pyrénées-Orientales. La Têt est formèe par la réunion de plusieurs ruisseaux issues des systèmes lacustres de la Coume de la Têt, du Carlit et de Pradeille.
Tous les lacs du bassin de la Têt occupent le lit très accidenté d'un ancien glacier qui couvrait toute la surface entre le Puig Perric (2810m) et le Puig Carlit (2921m) jusqu'à Montlouis. Son cours est barré, dans sa partie amont, aux Bouillouses.
Dans la moyenne vallée de Mont-Louis à Vinça, la Têt reçoit sur sa rive droite les torrents de la Carança,du Mantet, de la Rotja, du Cady et sur sa rive gauche ceux du Cabrils, de Nohèdes et de la Castellane.
Depuis 1976, le barrage de Vinça régule le cours de la Têt avant son entrèe dans la plaine du Roussilon et son embouchure dans la mer Méditerranée, sur la commune de Canet-en-Roussillon, après avoir traversé la ville de Perpignan.

Le massif du Carlit est très compliquée avec deux autres lits qui occupent le lit principal de l'ancien glacier, l'un dérivant une partie de ses eaux vers le Rio Sègre et par conséquent vers l'Èbre, l'autre vers le bassin de l'Aude.

Font-Romeu - Odeillo - Via (catalan: Font-romeu, Odelló i Vià) est connue comme la station la plus ensoleillée de France avec plus de 3000 heures de soleil par an, site Olympique crée en altitude pour préparer les sportifs Français pour les Jeux Olympiques d'été de 1968 à Mexico.

Font Romeu et le four solaire d'Odeillo, vue satellite
Font Romeu vue du ciel

Font Romeu, les Angles, le barrage des Bouillouses et le barrage de Puyvalador
Font Romeu- les Angles vue du ciel

Le massif du Carlit avec les barrages des Bouillouses, du Lanoux
et de Naguilles dans la vallée d'Orlu
Massif du Carlit vu du ciel