Le Parc National d'Aigüestortes i Sant Maurici fut créé en 1955, il est situé dans la communauté autonome de Catalogne (province de Lérida), à cheval sur quatre comarcas, celles d'Alta Ribagorça, de Pallars Sobirà, de Pallars Jussá et du Val d'Aran et il inclue les territoires d'Espot et de Barruera.

Le parc s'étend sur 40 852 ha avec deux zones de statuts différents, la zone centrale et la zone périphérique.

La zone centrale constitue le parc proprement dit, et englobe 14 119 h, elle s'étend intégralement sur les territoires des municipalités de la vallée de Boí et d'Espot. On peut la partager en deux zones distinctes :
- la partie orientale, de climat continental, arrosée par les affluents du Noguera Pallaresa qui alimentent l'Estany de Sant Maurici.
- la partie occidentale (Aigüestortes), de climat atlantique de haute montagne, baignée par les tributaires du Noguera Ribagorzana.
Sur le versant de Boí, il faut remarquer la vallée du río San Nicolás et le début de la vallée du Noguera de Tor. Entre les estanys de Llong et de Llebreta, le río San Nicolás forme les méandres caractéristiques à l'origine du nom Aigüestortes (cours tortueux). Ces méandres ont été formés par l'accumulation de sédiments d'antiques lacs glaciaires.
Sur le versant d'Espot on découvre la rivière Escrita et l'Estany de Sant Maurici qui se trouve aux pieds des imposants Encantat. Ce lac, comme beaucoup d'autres du parc, voit ses eaux captées par un ensemble de retenues afin d'obtenir un meilleur rendement hydro-électrique.

Le parc présente une grande valeur biologique. Les grands dénivelés qu'on y trouve de 1000m à 3000m sont à l'origine des différents écosystèmes : prés, cultures et forêts de feuillus dans les parties les plus basses, forêts de résineux à moyenne altitude, et alpages et rochers de haute montagne dans les zones les plus hautes. Étant donné la création assez ancienne d'un espace protégé et son accès relativement difficile, le parc national a pu préserver une flore et une faune dans un état relativement sauvage. Malgré tout, la trace de l'homme est inévitable et le pastoralisme, le tourisme et la production d'hydro-électricité y sont toujours présents.

La zone périphérique représente 26 733 ha et est destinée en principe à protéger la zone centrale de l'influence humaine, elle inclut les municipalités de Vielha e Mijaran et de Vilamòs dans le Val d'Aran; de Vilaller et de la vallée de Boí dans la Alta Ribagorza ; La Torre de Cabdella du Pallars Jussá ; et Espot, Alto Aneu, Esterri de Aneu, la Guingueta de Aneu et Sort dans le Pallars Sobirà. Cette zone présente des zones d'une grande beauté où la nature est restée authentique, comme le bois de la Mata de Valencia de Aneu, les vallées de Gerber et de Cabanes, le cirque de Colomers, celui de Tord, ou de Saboredo, la plage de Valarties, les lacs de Cabdella, le pic de Montardo et de nombreux autres.

Estany de Sant Maurici - 1900
Estany de Sant Maurici - foto 1900


Parcs naturels et nationaux des Pyrénées

  • Parque Nacional de Ordesa y Monte Perdido
    A l'origine le Parc National d'Ordesa ne couvrait que 2100 hectares, il a été créé le 16 août 1916 par le roi d'Espagne Alphonse XIII. Ce n'est qu'en 1982, suite à des modifications de lois espagnoles, qu'il devint Le Parc National d' Ordesa et Mont Perdu élargissant sa surface à 15 608 hectares (20 000 avec la zone périphérique). Il comprend les vallées d'Ordessa, de Niscle, de Pineta et d'Escuain.

  • Parc Nacional d'Aigüestortes i Estany de Sant Maurici
    Ce parc fut créé en 1955, il est situé dans la communauté autonome de Catalogne (province de Lérida), à cheval sur quatre comarcas, celles d'Alta Ribagorça, de Pallars Sobirà, de Pallars Jussá et du Val d'Aran et il inclue les territoires d'Espot et de Barruera. Le parc s'étend sur 40 852 ha avec deux zones de statuts différents, la zone centrale et la zone périphérique.

  • Parc National des Pyrénées ou Parc National des Pyrénées Occidentales
    Le Parc national des Pyrénées a été créé en 1967, il comprend 45 707 ha de la vallée d'Aspe dans les Pyrénées Atlantiques à l'ouest jusqu'à la vallée d'Aure dans les Hautes Pyrénées à l'est. Il communique sur plus de 100 km avec le parc national espagnol d'Ordesa et du Mont Perdu et avec des réserves naturelles comme celle de Néouvielle (2 300 ha). Une zone périphérique de 206 000 ha, englobant 86 communes, au règlement moins contraignant, le prolonge et le protège.

  • Parque Natural Posets-Maladeta
    Déclaré Parc en 1994, avec une étendue de 33267 ha. dans le but de sauvegarder ses valeurs naturelles, végétation, flore. Les treize glaciers ressortent comme monuments naturels, avec près de 350 ha. dans les massifs de Posets, de Perdiguero et de Maladeta.

  • Parque Natural de la Sierra y Cañones de Guara
    Ce Parc Naturel occupe pratiquement 47450 ha. et la zone périphérique de protection de son environnement comprend 33775 ha., en étant de cette façon un vaste territoire entre le Somontano oscense et le Barbastro et les contreforts des Pyrénées.


  • Parque Natural del Alt Pirineu
    Créé en août 2003, le Parc de l'Alt Pirineu dépasse les soixante mille hectares d'étendue et est le plus grand de la Catalogne. Situé entre les régions du Pallars Sobirà et de l'Alt Urgell, il conserve les dernières forêts primitives et une faune et flore exceptionnelles des Pyrénées.

  • Parque Natural del Cadí-Moixeró
    Avec une surface de 41342 ha., ce parc inclut les sierras du Caddie, de Moixer et le Massif du Pedraforca. La diversité géologique, la végétation et la faune sont ses attraits principaux.

  • Reserve Naturelle du Néouvielle
    Cette réserve de 2300 ha est contigüe au Parc national des Pyrénées et administrée par lui.

  • Parc Naturel des Pyrénées Ariégeoises
    Parc naturel régional des Pyrénées Ariégeoises. Les paysages, le patrimoine, les produits du terroir ...

  • Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes
    La nature, le patrimoine et la culture catalane ...

Grand tétras coq