Pêche de la truite aux leurres Lacs des Pyrénées est sur Facebook
-
Pseudo:
Mot de passe:
Liste des membres - Astuces forum - Calendrier
Recherche dans le forum :
Vous n'êtes pas identifié

Sujet: Comment gérer les fermetures/ouvertures cycliques des Lacs

soubsouscarl
Posts: 2563
Pertinence:
Web: www
message 17 nov 2008 - 09:23 | Comment gérer les fermetures/ouvertures cycliques des Lacs  
Note du message: Notez ce message: down / up

Voilà un sujet je pense très important..

Suite à un post de Cedric09 le 15112008

Dernière modification par soubsouscarl: 17 nov 2008 - 09:33
JFB
Posts: 5300
Pertinence:

Groupes: 1
message 17 nov 2008 - 15:43 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Tiens ? Et adiu, le soub ! icon_biggrin.gif Fait plaisir !

Alors pour te répondre, je dirais une réserve tous les 3 ans par lac, uniquement ceux où la repro existe. 3 ans ouvert, un an fermé, ce qui correspond à la maturité de la truite.
Pour les autres, je ne vois pas l'intérêt, puisque tous les 2 ans l'hélico passe.
_________________
Jeff
Dame fario : Si tu ne finis pas dans les temps, tu finiras dans le lac.
Cedric09
Posts: 6047
Pertinence:
Web: www

Groupes: 2
message 17 nov 2008 - 16:00 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

1 an réserve ok. Mais pas 5ans, puis on ouvre et c'est un carnage....
_________________
L'homme en short
Toutes les montagnes sont belles, mais aucune ne peut égaler la beauté des Pyrénées...
adamreith *
Posts: 888
Pertinence:
Web: www
message 17 nov 2008 - 17:39 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

La seule réserve que je connaisse en Ariège est celle instituée par l'APPMA d'Auzat qui fait tourner ( tous les 2 ans je crois ) un lac ( ou un groupe de lacs ) en réserve totale : Picots , La Gardelle , Caraussans , Medecourbe ... etc.
Le résultat de cette politique : une RUEE sur les lacs qui sortent de 2 ans de fermeture ( massacre associé garanti ) et en plus des braconnages probables avant l'ouverture ! Comme le précise JFB tous ces lacs sont alevinés alors le mieux serait de ne rien faire. Une autre possibilité intéressante serait sur certains grands lacs avec tributaires à repro d'interdire une zone du lac matérialisée par des panneaux ( genre Bouillouses ).
bardamu47
Posts: 5147
Pertinence:

Groupes: 1
message 17 nov 2008 - 17:44 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Tout à fait et plus la fermeture a été longue plus il y aura "d'amateurs", respectant ou non les quotas ou surfréquentant et prelevant un endroit exagerement.
Cependant je n'arrive pas a "imaginer" un rythme. 3 ans ouverts pour 1 fermé...Est ce que cela apporterait vraiment qq chose ? cela voudrait dire que la repro efficace aurait lieu a la fin de cette période de mise en réserve ? 1 an n'est ce pas trop peu, pour parer a d'éventuelles sautes climatiques ?

Dernière modification par bardamu47: 17 nov 2008 - 19:23
_________________
Si, en montant, il t'arrive de te demander ce que tu fais là, c'est que tu y reviendras un jour!
fred09
Posts: 4619
Pertinence:

Groupes: 1
message 17 nov 2008 - 17:55 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

adamreith a écrit:
Une autre possibilité intéressante serait sur certains grands lacs avec tributaires à repro d'interdire une zone du lac matérialisée par des panneaux ( genre Bouillouses ).


celle ci d idée me parait pas mal !

voir du coté de pamiers sur les lacs qui bordent l aotoroute, juste une petite partie est autorisé à la peche le reste est dédiée à lobservation des oiseaux !

je me demande ce que ça donne au niveau de la population de carna dans ces lacs .

mais l idée de n ouvrir à la peche qu une portion du lac me parait trés interressante icon_wink.gif
_________________
de toutes façons, de cette vie là, on n en sortira pas vivant, alors en attendant, profitons en ..( t inquiète lazare )
yoch64
Posts: 897
Pertinence:
message 17 nov 2008 - 18:03 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

l'idée d'une partie du lac en réserve parait intéressante mais demande du personnel pour assurer les contrôles. sinon, maille à 30cm et 3 prises par pêcheur/jour. mais il est vrai que c'est compliqué à gérer. sur les carlits par ex, l'an dernier le long et les dougnes sont sortis du no-kill, ça a été la cohue.
bardamu47
Posts: 5147
Pertinence:

Groupes: 1
message 17 nov 2008 - 19:30 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Pas évident de n'interdire qu'une zone d'un lac . Ce sera justement celle là où le bivouac est possible !!! Et puis les truites en lac cela se balade...pas sûr qu'une zone interdite les protègent. Ensuite les rescapées du lac doivent remonter un tributaire pour se reproduire, a un moment où la pêche est déjà fermée.
Donc interdire de pêcher un tributaire pendant la saison d'ouverture ne fait qu'épargner les rares truites qui s'y trouvent et souvent même très rares car courant très a découvert...Mais je me trompe peut-être et sur le Lanoux ça semble marcher ?

Dernière modification par bardamu47: 17 nov 2008 - 19:32
_________________
Si, en montant, il t'arrive de te demander ce que tu fais là, c'est que tu y reviendras un jour!
Looping
Posts: 2991
Pertinence:

Groupes: 1
message 17 nov 2008 - 19:47 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Tout a été dit je crois. C'est bien beau d'avoir une réserve si personne n'est là pour la surveiller ... surtout en montagne ! icon_rolleyes.gif
Sur les lacs sans repro, une mise en réserve ne permettra qu'un grossissement des sujets, si ça dure un an, l'effet ne sera pas flagrant, si ça dure plus, ce sera le carnage assuré à l'ouverture.
Sur les lacs à repro (rares quand même), il faudrait qu'elle dure au moins 3 ans pour protéger une cohorte de l'éclosion jusqu'à sa repro, et le résultat à l'ouverture serait le même.
Il faut tenir compte des avantages comme des inconvénients des réserves. Certes on protège les poissons pendant une durée déterminée, mais on les expose plus que la normale lors de la suppression de la réserve, non seulement l'affluence est anormalement forte, mais surtout les poissons ne sont pas du tout éduqués... je pense que, comme en cours d'eau, une mise en réserve doit être immédiatement suivie d'une période en no-kill d'au moins une année (voire 2). Dans cette optique, est-ce que des périodes de no-kill ne seraient pas suffisantes (2-3 ans par exemple) et moins frustrantes pour les pêcheurs ? le juste milieu quoi ? icon_rolleyes.gif
cigale
Posts: 2585
Pertinence:

Groupes: 1
message 17 nov 2008 - 20:53 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Le titre du sujet n'est pas les conséquences dues aux ouvertures / fermetures cycliques des lacs mais Comment gérer les fermetures/ouvertures cycliques des Lacs, ce qui est complétement différent, c'est dingue cette manie de toujours extrapoler.........et c'est souvent à cause de cela que certaines idées ou solutions ne sont jamais mises en pratique icon_rolleyes.gif .......... Avant de philosopher, penchons nous correctement sur le sujet de base icon_wink.gif ....... car il est fortement interressant sm6.gif
_________________
ara i sempre
Cedric09
Posts: 6047
Pertinence:
Web: www

Groupes: 2
message 17 nov 2008 - 21:05 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Tout à fait Cigale !!
Quel est donc ton avis sur la question icon_question.gif icon_mrgreen.gif


_________________
L'homme en short
Toutes les montagnes sont belles, mais aucune ne peut égaler la beauté des Pyrénées...
JFB
Posts: 5300
Pertinence:

Groupes: 1
message 17 nov 2008 - 21:21 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

3 ans, c'est environ le temps qu'il faut pour qu'une truite atteigne 20cms à cette altitude, et encore. Donc, pendant ces 3 ans en théorie pas de prélèvement des pêcheurs.

Mettre un lac en réserve ou une portion de rivière en réserve, c'est vouloir en principe que l'on foute la paix au poisson, mais dans quel but ?
-Soit celui de protéger la souche -si souche il y a- dans l'espoir que celle-ci se reproduira. Encore faut-il qu'elle se reproduise.
-Soit dans le but d'une étude du milieu. On ferme, on surveille régulièrement pendant disons 1 à 3 ans parfois plus, puis on fait une pêche électrique pour le comptage. On voit alors ce qui c'est passé. Mais une pêche électrique dans un lac d'altitude, vous m'avez compris...
-Soit on met en réserve pour laisser les truites se développer, afin que les pêcheurs au bout de x années puissent capturer quelques pigougnes, et c'est la fête au village le jour de l'ouverture...
Nous voyons donc que c'est la 3eme solution que l'on applique actuellement, car seulement 25% de nos lacs ont de la repro.
Donc, je ne vois aucun intérêt à mettre un lac dans lequel passe un hélico tous les 2 ans en réserve.

Mettre une portion de lac en réserve me semble bien compliqué...

Par contre, protéger des sanctuaires comme par exemple le laurenti, les bouillouses, oui ! Mais uniquement ceux-là.

La fédé ne met pas des poissons pour leur plaisir, mais pour celui du pêcheur. Placer un lac en réserve, c'est vouloir protéger le poisson... Protéger le poisson que l'on a mis ? Alors pourquoi le mettre, au fait ? Si l'on veut le protéger, on le laisse là où il était.


_________________
Jeff
Dame fario : Si tu ne finis pas dans les temps, tu finiras dans le lac.
cigale
Posts: 2585
Pertinence:

Groupes: 1
message 17 nov 2008 - 21:51 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Cedric09 a écrit:
Tout à fait Cigale !!
Quel est donc ton avis sur la question icon_question.gif icon_mrgreen.gif


A mon avis le processus est à essayer, évidemment sur des lacs ou la repro est possible, mais également sur des groupes de lacs géographiquement proches.
Dans le premier cas, une fermeture de 2 ans pour 2 saisons de pêches me semble raisonnable. Une fermeture d'une seule année me semble insuffisant au début pour arriver à obtenir une population correcte à la maille icon_rolleyes.gif
Pour le second cas, en prenant exemple sur un groupe de 3 ou 4 lacs géographiquement proches, un roulement d'une fermeture de 1 à 2 ans par lacs peut être intéressant pour permettre un processus permettant d'obtenir des poissons de jolis calibres. Il est clair que à chacunes des ouvertures, le lac ayant passé 2 saisons en réserve sera assailli par les plus avides et goulus, mais les plus fûtés d'entre nous n'hésiterons pas à pêcher ceux restant ouverts icon_wink.gif

A côté de cela, il est nécessaire d'instaurer une législation dure ( taille, quota, voir jours de pêche ) icon_wink.gif suivie d'une surveillance accrue et inflexible icon_wink.gif

Dernière modification par cigale: 17 nov 2008 - 21:53
_________________
ara i sempre
Thierry81
Posts: 3940
Pertinence:

Groupes: 2
message 17 nov 2008 - 22:20 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Le plus dur reste bien de maitriser une telle législation.
Combien de pêcheurs ne se forceront pas pour dire : "ah mais je ne savais pas que tel lac était fermé cette année, ah mais je ne savais pas qu'il y avait une maille particulière ici, ah mais je ne savais pas que ...".

Nul n'est sensé ignoré la loi OUI mais quand la loi est mal sensée ou trop confuse, çà part en c....... et personne ne respecte rien icon_neutral.gif


Autrement dit, je ne pense pas que la "fragmentation géographique" de la réglementation en matière de pêche soit une solution recevable, sauf si elle reste limitée à des échelles convenables (bassins versant?).

Dernière modification par Thierry81: 17 nov 2008 - 22:28
_________________
Thierry81 : Modérateur du forum LDP
Si tu te demandes un jour si tu aimes les Pyrénées, c'est que tu ne les aimes pas !
paillagousti
Posts: 2409
Pertinence:

Groupes: 1
message 17 nov 2008 - 22:32 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Salut à tous ...on parle déjà de 2009.... ici ?

Alors j'arrive icon_mrgreen.gif icon_mrgreen.gif :mrgreen

Mon avis sur la question est trés trés lié à l'expérience de notre petit paradis..je veux dire au temps où la FEDE 66 mettait ANNUELLEMENT 1 ou 2 ou 3 lacs en réserve sur 1 ou 2 ans parfois.....

Ce temps est REVOLU car ,comme vous le dites ,les efforts faits pour "repeupler" les lacs ainsi protégés se trouvaient anéantis en 1 ou 2 week end ....(faut dire que les copains des FEDE voisines 11/09/31 rappliquaient à fond la caisse...)par une surpopulation de ........PECHEURS icon_biggrin.gif icon_biggrin.gif icon_biggrin.gif .

Donc depuis une dizaine d'années ,il n'y a plus que le COMBAU en réserve permanente ,parfois un lac ayant subi un accident naturel (avalanche ou gel trop fort...CANARD ou GRAVE p ex )que l'on ferme aprés l'avoir réaleviné fortement sur 1 ou 2 ans aussi mais où tout le monde sait qu'il n'y aura pas de "panier" à faire ....

Toute cette introduction pour vous dire qu'ici la gestion de l'ouverture fermeture de nos lacs repose de plus en plus sur des fermetures regulieres sur certains jours par semaine ,vous le savez la réputation de reglementation compliquée n'est plus à faire ......et pourtant j'arrive à comprendre ....

Mais ,je vous le certifie ,ça marche bien !

Il faut remarquer que l'hélico passerait plutot TOUS LES ANS ici et non pas tous les 2 ans ..nous avons moins de 60 lacs (1/3 de l'Ariege) à surveiller et aleviner.....nous avons des gardes et une maille à 23 cms ....

Mon seul regret repose sur la gestion des no -kill ,comprenez réservés au "fouet", à mon grand désespoir...car c'est la curée ,bien évidemment ....RV pour les amateurs dés la fin mai 2009 aux bords du LLAT ,va y avoir du sport !!!

C'est TOUT ça qui fait que SOUB n' arrete pas de venir pecher les lacs du CARLIT icon_mrgreen.gif icon_mrgreen.gif icon_mrgreen.gif icon_mrgreen.gif
soubsouscarl
Posts: 2563
Pertinence:
Web: www
message 18 nov 2008 - 08:53 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

en fait je me suis mal exprimer le titre du sujet aurait du etre: Comment gérer les ouvertures des lacs mis en réserve.

Le dernier post de PAILLA (à part la derniere ligne qui est tout le contraire icon_wink.gif ) explique la bonne solution ( technique de la fédé 66 ) mais finalement cela on le savait deja, pourquoi on n a jamais pu le pratiquer en Ariege ?

Dernière modification par soubsouscarl: 18 nov 2008 - 08:54
cigale
Posts: 2585
Pertinence:

Groupes: 1
message 18 nov 2008 - 09:33 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

cigale a écrit:
Instaurer une législation dure et restrictive demande du travail évidemment....... Un peu comme quand tu sèmes des patates......... faut du travail derrière avant de récolter............. et surveiller fréquemment que les doriphores n'envahissent pas ton champ, et en sanctionnant souvent par un bon sulfatage tu te garantis d'avoir de bonnes grosses binches dans lesquelles tu tailleras de bonne grosse frites :wink:
Le problème est bien là cigale, nous n'obtiendrons pas davantage de contrôles ni de multiplications de gardes en montagne surtout avec la fusion des "offices" français qui s'annonce.
Ça a déjà commencé avec le passage du CSP en ONEMA.
Tôt ou tard il y aura plus d'ONF, ONCFS, ONEMA, tout ça ne fera qu'un seul et même office, c'est en réflexion icon_exclaim.gif

Dernière modification par Thierry81: 18 nov 2008 - 11:22
_________________
ara i sempre
Cedric09
Posts: 6047
Pertinence:
Web: www

Groupes: 2
message 18 nov 2008 - 10:39 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Avec 60 lacs il est normal de n'ouvrir que les we et jours fériés et les mercredi me semble-t-il.

Chez il y a en 3ou4 fois plus. A mon avis n'ouvrir que les we et jours fériés n'apportera pas grand chose dans notre cas.
_________________
L'homme en short
Toutes les montagnes sont belles, mais aucune ne peut égaler la beauté des Pyrénées...
cigale
Posts: 2585
Pertinence:

Groupes: 1
message 18 nov 2008 - 11:00 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

C'est assez vrai Cédric....... Mais cela n'empêche peut être pas d'essayer sur 2 ou 3 ans sur 1 ou 2 secteur précis, pour expérience et étude icon_rolleyes.gif

Pour exemple, instaurer une législation équivalente à celle du 66 sur le secteur Donezan ne me semble pas idiot !

Dernière modification par cigale: 18 nov 2008 - 11:02
_________________
ara i sempre
cigale
Posts: 2585
Pertinence:

Groupes: 1
message 18 nov 2008 - 11:21 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Après pour gérer les ouvertures cycliques des lacs mis en réserve, c'est clair qu'il est nécessaire de pouvoir réaliser une surveillance accrue. Mon idée est peut être farfelue, mais j'y crois. La fédé concernée pourrait envisager de faire appel à des emplois saisonnier, en recrutant une bonne douzaine de jeunes soit dans des lycées ou des universités spécifiques comme le lycée de Limoux par exemple. Pour cela il pourrait être envisagé d'essayer d'obtenir des subventions des conseils départementaux et régionaux pour financer la chose ! icon_rolleyes.gif
Ces jeunes une fois équipés sommairement, pourrait réaliser en collaboration avec les garderies fédérales une surveillance non répressive, mais qui serait en mesure d'informer rapidemment les gardes en cas d'infractions mineures et majeures. Ils pourraient également distiller sur les secteurs donnés les informations nécessaires aux pêcheurs et aux randonneurs les informations nécessaires sur la législation en vigueur....... En bref, réaliser plus une présence dissuasive et informatrice icon_rolleyes.gif icon_wink.gif
_________________
ara i sempre

Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)

Rechercher dans - Astuces forum

Navigation :
Forum issu du site www.achigan.net - France
© 2004-2021 - Mentions Légales

  Abritel - Booking - Pierre et Vacances - Thermalisme Pyrénées

Page générée en 0.088s. - 25 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies - En savoir plus - X
8 visiteurs (liste) en ce moment