Pêche de la truite aux leurres Lacs des Pyrénées est sur Facebook
-
Pseudo:
Mot de passe:
Liste des membres - Astuces forum - Calendrier
Recherche dans le forum :
Vous n'êtes pas identifié

Sujet: Dystrophisation, quelles solutions ?

pahu
Posts: 6685
Pertinence:
Web: www

Groupes: 2
message 3 aou 2020 - 14:12 | Dystrophisation, quelles solutions ?  
Note du message: Notez ce message: down / up

Dystrophisation, quelles solutions ?

Un petit rappel:

La dystrophisation a principalement lieu dans les étendues d'eau fermées (mares et étangs), c'est un état extrême de l'eutrophisation, qui se traduit par la mort des organismes animaux et végétaux supérieurs pour cause d'anoxie du milieu.

L'eutrophisation est le processus par lequel des nutriments s'accumulent dans un milieu ou un habitat (terrestre ou aquatique). Les causes sont multiples et peuvent donner lieu à des situations d'interaction complexes entre les différents facteurs. Les nutriments concernés sont principalement l'azote (provenant surtout des nitrates agricoles et des eaux usées, et secondairement de la pollution automobile), et du phosphore (provenant surtout des phosphates agricoles et des eaux usées).
L'ensoleillement ou la température de l’eau (qui tend à augmenter avec le dérèglement climatique) peuvent exacerber l'eutrophisation.

Dans la nature, il existe des phénomènes servant à réguler cette eutrophisation extrême.

Le brassage est un phénomène rare et naturel surtout présent lors des hivers très froids. Les eaux de surface étant refroidies et donc plus denses vont plonger en profondeur. Chargées en oxygène, elles vont oxygéner les profondeurs des étendues d'eau7.

Solutions pour limiter ou combattre la dystrophisation :

1 - Stopper la source de nutriments eutrophisants en réduisant les rejets de nitrates et phosphates et en construisant des stations d'épuration et/ou des systèmes de lagunage naturel capables de traiter ces rejets avant de rejeter l'eau dans le milieu naturel.
2 - Exporter les végétaux qui pullulent en surface, en veillant à ce que, par lessivage, les nutriments qu'ils contiennent ne reviennent pas dans l'eau.

En observant les phénomènes de régulation de la nature pour lutter contre la dystrophisation, l'Homme a eu recours à des solutions inspirées de cette dernière.

L'oxygénation mécanique ou par bulleur du milieu peut accélérer le processus d'épuration, contribuant aussi au mélange des couches. l'exportation des vases peut aussi faire partie du processus, mais il est plus coûteux.

Un rapport du Conseil national de la recherche des États-Unis (United States National Research Council) intitulé « Water Implications of Biofuels Production» propose quelques moyens d’atténuer ces problèmes (par exemple grâce à des cultures pérennes, ou systèmes de polyculture-prairies qui retiennent le sol et pompent ses éléments nutritifs bien mieux que la plupart des cultures en rangs comme le maïs.

d'après https://fr.wikipedia.org/wiki/Dystrophisation

Le phénomène peut exister au cœur de certains estuaires, dans le bouchon vaseux qui est souvent touché par l'eutrophisation, laquelle dans une certaine mesure et à certaines époques est naturelle. C'est par exemple le cas à la suite des apports fluviaux à l'automne ou après de violentes pluies avec inondations. Mais l'imperméabilisation et l'agriculture ont exacerbé ces phénomènes.

Dans les zones côtières qui reçoivent un fort approvisionnement en matières organiques dû aux algues et si le renouvellement en eaux est faible le risque de dystrophisation est très élevé. Le phénomène semble devenir de plus en plus fréquent, prenant des formes différentes dans les mers fermées et dans les Golfes ou baies où l'eau est peu renouvelée, où se produisent alors des blooms planctoniques accompagnés de conditions d'anoxie. Le risque est le plus élevé dans les zones où les apports de nutriments agricoles à partir des estuaires ou des pluies (azote dissous) sont excessifs.


Autres solutions :

La lutte contre l'érosion des sols et une politique de déseutrophisation des eaux de surface, de renaturation des berges (les racines des arbres fixent les berges et prélèvent des nitrates directement dans l'eau), des stratégies de lutte contre les inondations brutales (source de turbidité et de transferts de nitrates) peuvent être aidés par le génie écologique (ex : pose de fascine, création bassins tampon renaturés, ou encore réintroduction de castors qui par leurs barrages régulent les débits de certains cours d'eau...). Ces mesures peuvent contribuer à rendre les eaux de ruissellement plus propres de la source à l'estuaire.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Efflorescence_algale
_________________
"Combien y a-t-il de lacs dans les Pyrénées? Qui les a tous vus ?" H. RUSSELL

Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Tags du sujet : seulement pour les membres.

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)

Rechercher dans - Astuces forum

Sujets similaires:
forum-sujets Anoxie des lacs [pages: 1 ... 4]

Navigation :
Forum issu du site www.achigan.net - France
© 2004-2020 - Mentions Légales

  Abritel - Homelidays - Maeva - Pierre et Vacances - Thermalisme Pyrénées

Page générée en 0.067s. - 27 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies - En savoir plus - X
8 visiteurs (liste) en ce moment