Pêche de la truite aux leurres Lacs des Pyrénées est sur Facebook
-
Pseudo:
Mot de passe:
Liste des membres - Astuces forum - Calendrier
Recherche dans le forum :
Vous n'êtes pas identifié

Sujet: Le vairon dans les lacs d'altitude

pahu
Posts: 6828
Pertinence:
Web: www

Groupes: 2
message 30 mai 2013 - 14:32 | Le vairon dans les lacs d'altitude  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bien souvent on rend le pêcheur responsable de la présence de vairons dans les lacs d'altitude ...
Je viens de lire un article d'Emille Belloc de 1899 (texte ancien numérisé) qui parle déjà de la présence de vairons dans les Alpes dans des lacs à plus de 2400m d'altitude.

On peut se poser des questions ?

Il (le vairon) est très répandu dans les Hautes-Alpes. En Suisse, M. V. Fatio l'a observé jusqu'à 2.400 mètres d'altitude. Sa présence a été également signalée
à 2.472 mètres, dans le lac du Grand -Saint-Bernard.


d'après Belloc Emile (1899)
"Noms scientifiques et vulgaires des principaux poissons et crustacés d'eau douce"
G. Masson éditeurs, Paris.

page 51
https://archimer.ifremer.fr/doc/00032/14316/11595.pdf
_________________
"Combien y a-t-il de lacs dans les Pyrénées? Qui les a tous vus ?" H. RUSSELL
pahu
Posts: 6828
Pertinence:
Web: www

Groupes: 2
message 30 mai 2013 - 14:38 | Le vairon montagnard !  
Note du message: Notez ce message: down / up

Le Vairon montagnard, ou mieux le Phoxinus loevis, var., Montanus, est connu dans la Lozère (montagne d'Aubrac.), sous le nom vulgaire de Vernhe. C'est dans cette région qu'il fut observé par Bonnaterre vers la fin du siècle dernier.
M. le professeur Haphad Blanchard a capturé le Vairon montagnard non loin de Briançon, dans le lac Sarailley, plateau de l'Infernet, à 2250 mètre d'altitude.
Ce Vairon, dit le Dr R. Blanchard, semble être une variété à caractères constants : sa largeur est de 66 millimètres, et le nombre des rayons de ses nageoires répond à la formule suivante, donnée par le Dr Moreau: D. 9; A. 8; C. 19; P. 10; V. ï.
En outre, il diffère du précédent, notamment par la forme de sa tête, qui est allongée et déprimée sur les côtés, et par la coloration de la partie dorsale de son corps, généralement plus foncée que celle du Phoxinus loevis proprement dit.
D'après Bonnaterre, le Vernhe aurait trente-quatre vertèbres, et seize côtes.


page 51
https://archimer.ifremer.fr/doc/00032/14316/11595.pdf
_________________
"Combien y a-t-il de lacs dans les Pyrénées? Qui les a tous vus ?" H. RUSSELL
JFB
Posts: 5301
Pertinence:

Groupes: 1
message 30 mai 2013 - 19:42 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Très intéressant, pahu. sm6.gif

Citation :
Bien souvent on rend le pêcheur responsable de la présence de vairons dans les lacs d'altitude ...
Je viens de lire un article d'Emille Belloc de 1899 (texte ancien numérisé) qui parle déjà de la présence de vairon dans les Alpes dans des lacs à plus de 2400m d'altitude.
On peut se poser des questions ?
Ce dont je suis quasiment certain car m'étant renseigné auprès des anciens et aussi faisant parti d'une longue famille de pêcheurs et autres gardes des eaux et forêts, est qu'il n'y avait pas de vairons dans les lacs de la haute Ariège, monts d'Olmes et Donezan au début du XXeme siecle.
Maintenant, il est tout à fait possible que certains soient présents à l'état naturel dans certains lacs, tout comme la truite d'ailleurs, pourquoi pas après tout ?

Dernière modification par JFB: 30 mai 2013 - 19:42
_________________
Jeff
Dame fario : Si tu ne finis pas dans les temps, tu finiras dans le lac.
bardamu47
Posts: 5147
Pertinence:

Groupes: 1
message 31 mai 2013 - 08:57 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Tout depend probablement des tributaires et de la possibilité pour un poisson de "coloniser"... Les oiseaux (pour les bassines) ont été aussi suspecté de "dessiminer" qq oeufs, mais encore faudrait il qu'ils soient gastro resistant et deja fecondé avant d'etre ingerés...
_________________
Si, en montant, il t'arrive de te demander ce que tu fais là, c'est que tu y reviendras un jour!
Obiou
Posts: 4844
Pertinence:

Groupes: 1
message 31 mai 2013 - 10:01 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Barda, tu n'y es pas. si les oiseaux disséminent beaucoup de graines de végétaux en mangeant notamment des baies et en les laissant, dans leurs déjections, un peu partout, aucun oeuf de poisson n'est gastrorésistant : c'est accrochés aux pattes, voire aux plumes, souvent dans des herbes ou algues, que les oeufs de poissons passent, via les oiseaux, d'un plan d'eau à un autre... certains poissons (perches, cyprinidés, etc...) pondent des oeufs en chapelets collants, comme ceux de crapaux ou de grenouilles.
les oeufs de poisson n'ont pas de coquille ; tu imagines ce que ça donne dans un gésier plein de cailloux (cas des canards) qui broie des graines bien dures icon_question.gif alors que les pépins, les noyaux en ressortent viables, aucun oeuf de poisson ou de batracien n'y résisterait icon_confused.gif
par ailleurs, lors du frai, le mâle expulse la laitance dès que la femelle émet les ovocytes II ; la fécondation s'effectue immédiatement... ou jamais icon_exclaim.gif

Dernière modification par Obiou: 31 mai 2013 - 10:05
_________________
avec des bonnes godasses, tu passes!
mat65
Posts: 156
Pertinence:
Web: www
message 31 mai 2013 - 11:39 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Vous croyez qu'il est possible qu'un œuf survive suffisamment longtemps hors de l'eau ? J'ai entendu parler de ces cas de transfert d'un plan d'eau à un autre, mais en montagne quels oiseaux seraient responsable de ces transports ?
Obiou
Posts: 4844
Pertinence:

Groupes: 1
message 31 mai 2013 - 12:15 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

il y a des canards à Gnioure, à Naguille, ...
mais les transports avérés ont surtout lieu en plaine, d'un fleuve à un étang ou une gravière, par exemple... ça prend 2 coups d'aile et 20 secondes à un canard pour passer de la Seine à une ballastière isolée à 100 m.

Dernière modification par Obiou: 31 mai 2013 - 12:15
_________________
avec des bonnes godasses, tu passes!
daniel31 *
Posts: 345
Pertinence:
Web: www
message 31 mai 2013 - 23:07 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

bardamu47 a écrit:
Tout depend probablement des tributaires et de la possibilité pour un poisson de "coloniser"... Les oiseaux (pour les bassines) ont été aussi suspecté de "dessiminer" qq oeufs, mais encore faudrait il qu'ils soient gastro resistant et deja fecondé avant d'etre ingerés...

obiou a écrit:
Barda, tu n'y es pas. si les oiseaux disséminent beaucoup de graines de végétaux en mangeant notamment des baies et en les laissant, dans leurs déjections, un peu partout, aucun oeuf de poisson n'est gastrorésistant :

vous radotez ?

c'est lage ? :)



_________________
Un poisson au bout du fil manque de conversation (Sylvain Tesson)
Simplifiez, simplifiez, simplifiez. (H.D. Thoreau)
bardamu47
Posts: 5147
Pertinence:

Groupes: 1
message 1er juin 2013 - 08:20 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Exact on ra..bote !!!! icon_mrgreen.gif
_________________
Si, en montant, il t'arrive de te demander ce que tu fais là, c'est que tu y reviendras un jour!
Garbille
Posts: 64
Pertinence:
message 1er juin 2013 - 23:13 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

certes le sujet a déjà été abordé, et il me semble que vous ne voyez pas d'un trés bon oeil la présence de vairons dans un lac. Possible que le vairon détruise des frayeres mais je pense que l'on a tous des exemples de lac qui combinent repro des salmonidés et présence de vairons.
Exemple typique du 66: le grand Carença ou il y avait à ma connaissance déjà du vairon il y a 20ans. J'y suis retourné l'année dernière et je ne pense pas que cela a une influence sur la repro des farios sauvages qui peuplent ce lac.
Quid des Bouillouises ? qui est clafi de rabotes.

Je me trompe peut-être mais pour moi le vairon peut faire parti intégrante de l'ecosystème d'un lac et offrir aux salmonidées une source de nourriture alternative et interressante à son developpement.

Possible aussi que chaque lac a ses propres spécificités et que l'erreur que nous faisons est de généraliser...

Vos avis ?
JFB
Posts: 5301
Pertinence:

Groupes: 1
message 2 juin 2013 - 00:42 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Garbille, les pêcheurs veulent des salmonidés, pas des vairons.
Tu parles d'écosystème, mais ces mêmes pêcheurs n'ont rien à braire de l'écosystème. Car si ils s'en préoccupaient, non seulement ils seraient contre les vairons en lac de montagne, mais également contre les salmonidés, pour exactement la mêmes raison que tu as cité, l'écosystème.
Soyons clairs : dans des lacs farcis de vairons, les truites sont plus difficiles à prendre. Tu penses bien qu'elles savent faire la différence entre une belle tripe ficelée et un vrai...
C'est uniquement pour ça que les pêcheurs ne veulent pas de vairons. Certainement pas pour l'écosystème.
Citation :
Possible que le vairon détruise des frayeres
Encore faudrait il qu'il y en ait, des frayères. Dans les 3/4 des lacs pyrénéens, ce n'est pas le cas.
Citation :
Je me trompe peut-être mais pour moi le vairon peut faire parti intégrante de l'ecosystème d'un lac et offrir aux salmonidées une source de nourriture alternative et interressante à son developpement.
Bien entendu. C'est d'ailleurs le cas en rivière, où truites et vairons ont toujours cohabité. Mais la pêche y est plus difficile. Et plus la pêche est difficile, plus les pêcheurs sont mécontents... il leur faut du poisson !

_________________
Jeff
Dame fario : Si tu ne finis pas dans les temps, tu finiras dans le lac.
JOS65
Posts: 9772
Pertinence:
Web: www

Groupes: 1
message 2 juin 2013 - 16:33 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

j'ai la solution a ce soucis !!!

http://www.cauterets.com/decouvrez/village-et-loisirs/culture-et-patrimoine/233648-la-pisciculture-federale

l'halieutisme et l'écologie n'ont pas eu de bons rapports depuis le début ............. peut-etre qu'au XXIeme siecle cela changera ..................... icon_rolleyes.gif icon_mrgreen.gif icon_mrgreen.gif


_________________
JOS65
JFB
Posts: 5301
Pertinence:

Groupes: 1
message 2 juin 2013 - 16:50 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Merci beaucoup Jos pour le lien, on ira ! sm6.gif
Halieutique, d'halieutikos, qui, en mariage pour tous, pardon en grec, signifie "qui concerne la pêche".
Qui concerne la pêche, Jos. Pas la pêche des bassines. icon_mrgreen.gif
_________________
Jeff
Dame fario : Si tu ne finis pas dans les temps, tu finiras dans le lac.
JOS65
Posts: 9772
Pertinence:
Web: www

Groupes: 1
message 2 juin 2013 - 17:00 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

.... bassines ou pas ...........tant qu'on fait du fric ................. n'est ce pas là , la nouvelle façon de pensée , de vivre de ce XXIeme siecle ?

le reste... , tout le monde , du moins la trés grosse majorité , s'en fout .....

on est des vieux cons , chiants et qui n'ont rien compris JEFF ......... faut se faire a cette idée ...... on est dépassé , ce sont les nouvelles pensées , les nouvelles façons de faire qui gerent le monde , nous on s'est planté , complètement planté ..... c'est eux qui le disent donc forcément ils ont raison hein !!!
il n'y a qu'a discuter avec certains gestionnaires de tout bord pour s'en rendre compte ................. icon_mrgreen.gif
_________________
JOS65
Garbille
Posts: 64
Pertinence:
message 2 juin 2013 - 21:26 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Dès qu'il y a le mot "vairon" dans un post il s'en suit un débat passionné...
Et c'est vrai, on est là pour ça, notre passion, la pêche.
Les vieux cons (comme le dis JOS) connaissent mieux que personne nos montagnes, et peuvent apprendre beaucoup de choses aux "jeunes " qui eux prendrons tôt ou tard la main pour orienter l'avenir.

Un constat: les vairons sont là, présents dans beaucoup de lacs. Parfois nuisibles parfois profitables pour nos chères salmonidées (je ne parle pas pour les pécheur). Il est donc un des acteurs influents sur la gestion et devrait être géré en tant que tel par les professionels.
On est d'accord, ce n'est pas le cas.

Un autre constat (intuitif pour ma part), il y a trés peu de frayères sur nos lacs des Pyrénées.

Pourrait-on imaginer de proposer à la FD de tel ou tel département de dépenser de l'argent sur l'aménagement de frayères dans tel ou tel lac, plutôt que dans 100Kg de bassines.
Idem pour les vairons, si dans un lac il est jugé nuisible, pourrait-on solliciter des actions de la FD sur les tributaires pour endiguer sa repro ?

Contenter le pêcheur lamda avec des bassines et faire un peu plus de gestion patrimoniale doit être possible. Il faut trouver le bon équilibre.

La question est: peut-on être acteurs dans ce sens ? rôle de LDP ?

Je rêve peut-être mais voila mes pensées du moment.
Cedric09
Posts: 6049
Pertinence:
Web: www

Groupes: 2
message 2 juin 2013 - 21:53 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Et comment tu veux les faire les frayères dans les lacs ????

_________________
L'homme en short
Toutes les montagnes sont belles, mais aucune ne peut égaler la beauté des Pyrénées...
Veust
message 2 juin 2013 - 22:09 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

En projetant des pornos pour truites.
Garbille
Posts: 64
Pertinence:
message 2 juin 2013 - 22:25 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

C'est clair, certains lacs s'y prêtent d'autres non.
Agrandissement du(des) tributaires, hélico pour amener du graviers plutôt que des alevins, aménagement... introduction de souche sauvage TF si absente, mise en réserve.
Faisable pas faisable ? Je sais pas trop, ce serait plus à un pro de donner son avis.
Rien que dans les PO, il serait pas trop difficile de trouver 2 étangs...
Dites-moi si je dis des conn...ries icon_confused.gif
JOS65
Posts: 9772
Pertinence:
Web: www

Groupes: 1
message 2 juin 2013 - 22:30 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

le soucis actuel , est que le parc veut faire du protectionnisme sur les lacs entre autre ..... donc pas question de leur proposer une étude sur la viabilité d'une frayère a vairon ou a salmonidé sur les lacs .............

criti et omble chev. reproduisent déjà, le vairon aussi ...... "aujourd'hui" ils interdisent de monter les vairons pour éviter la prolifération de celui-ci car il n'est pas présent naturellement dans certains lacs ...... peut-etre que "demain" ils interdiront les alevinages de salmonidés ..... ce qui serait bien dans la logique du protectionnisme !
ce que je comprendrais mieux d'ailleurs !
car n'interdire que le vairon et laisser les alevinages .... c'est + du relationnel avec le tourisme-fric-halieutique plutot que de la protection de l'environnement comme je l'avais dejà dit dans un autre post.
_________________
JOS65
JFB
Posts: 5301
Pertinence:

Groupes: 1
message 2 juin 2013 - 23:43 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Garbille, la nature c'est chargée de bien faire les choses. Dans les PO, de nombreux lacs ont des tributaires possédant des frayères fonctionnelles...
Les protéger, bien sûr. Les entretenir, soit également. Parfois même en aménager quand le ruisseau s'y prête, comme en amont des bouillouses ou du lanoux, pourquoi pas ?
Citation :
Agrandissement du(des) tributaires, hélico pour amener du graviers plutôt que des alevins, aménagement...introduction de souche sauvage TF si absente, mise en réserve.
Euh... tu ne crois pas qu'il y a plus urgent à faire ? Au lieu de payer 1500 € de l'heure l'hélico pour tenter de faire frayer les bassines des lacs, ne vaudrait il pas mieux s'occuper des ruisseaux et rivières, là où la truite est présente depuis toujours ?
Cela dit, l'idée part d'un bon sentiment.
Hélas, aménager la plupart des lacs est impossible. On peut bien sûr élargir des tributaires, et placer des graviers. Mais on ne peut rien contre l'altitude et l'hiver. Au dessus de 2200m, ça commence à être très difficile pour la fario. Dès que l'eau est inférieure à 4°C le déchet est important, et l'incubation très longue. La moindre avalanche, chute de pierres ou ruisseau gelé sera fatale aux œufs.
Bref, beaucoup trop d'argent dépensé pour un résultat plus que hasardeux...
Imagine-toi par exemple, la tronche du frai cette année à 2000m d'altitude. Nous sommes début Juin, et la flotte doit toujours être autour de zéro.

Citation :
Un constat: les vairons sont là, présents dans beaucoup de lacs. Parfois nuisibles parfois profitables pour nos chères salmonidées
Dans les lacs où il n'y avait rien avant, pourquoi ce sont les vairons qui sont nuisibles et pas les truites, puisque de toute manière, les 2 espèces sont là artificIellement ? Peux tu m'expliquer ?
_________________
Jeff
Dame fario : Si tu ne finis pas dans les temps, tu finiras dans le lac.

Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Tags du sujet : seulement pour les membres.

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)

Rechercher dans - Astuces forum

Navigation :
Forum issu du site www.achigan.net - France
© 2004-2022 - Mentions Légales

  Abritel - Booking - Pierre et Vacances - Thermalisme Pyrénées

Page générée en 0.101s. - 27 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies - En savoir plus - X
14 visiteurs (liste) en ce moment