Pêche de la truite aux leurres Lacs des Pyrénées est sur Facebook
-
Pseudo:
Mot de passe:
Liste des membres - Astuces forum - Calendrier
Recherche dans le forum :
Vous n'êtes pas identifié

Sujet: Anoxie des lacs

Thierry81
Posts: 3941
Pertinence:

Groupes: 2
message 6 oct 2007 - 11:20 | Anoxie des lacs  
Note du message: Notez ce message: down / up

Bonjour,
Je rentre de 3 jours de terrain dans le Jura où j'ai pu faire des mesures physico-chimiques sur certains lacs.

D'après les mesures effectuées depuis quelques années sur de nombreux lacs des Alpes et du Jura, il semblerait que la plupart des lacs présentent une anoxie partielle voire totale (absence d'oxygène) en dessous d'une certaine profondeur située en moyenne entre -10 et -15m sous la surface.
Autrement dit, il est quasi-certain que les poissons ne sont pas présents en dessous de cette profondeur sauf dans 3 situations particulières :

1- La période de dé-stratification thermique (printemps et automne pour les lacs dimictiques(= 2 phases de stratification, été et hiver)) durant laquelle a lieu le brassage des eaux. Les couches profondes des lacs sont en partie réoxygénées.

2- Les affluents à gros débit. L'eau entrant dans le lac va se placer dans sa couche respective de densité et température, parfois assez pronfond, pouvant participer à la réoxygénation de l'eau.

3- Le cas des lacs de barrage car la vidange se fait en profondeur au niveau du barrage ce qui provoque une aspiration de l'oxygène vers le fond (voilà pourquoi les plongeurs qui inspectent les barrages peuvent y voir de très gros poissons)


Attention : je parle bien du cas des "LACS" et non-pas des "étangs" qui ne présentent pas de véritable stratification thermique.
La différence lac/étang ne se définit pas avec la pronfondeur du plan d'eau !!!

Dernière modification par Thierry81: 6 oct 2007 - 11:21
_________________
Thierry81 : Modérateur du forum LDP
Si tu te demandes un jour si tu aimes les Pyrénées, c'est que tu ne les aimes pas !
Thierry81
Posts: 3941
Pertinence:

Groupes: 2
message 6 oct 2007 - 11:30 | Sonar  
Note du message: Notez ce message: down / up

Notre groupe d'étudiant a réalisé des mesures SONAR et des relevés DGPS sur le lac de Narlay (Jura) afin de savoir ce qu'il y a dans ce lac et de pouvoir mesurer le taux de fermeture du lac (formation d'une tourbière autour du lac, phénomêne d'eutrophisation).

Les résultats sont assez allucinant concernant les images obtenues avec le SONAR.
Le lac fait 41m de profondeur, il est composé de 2 cuvettes séparées par une remontée du fond au niveau d'une faille géologique orientée Nord-Sud.
Mais le plus impressionnant reste l'épaisseur de la vase qui atteind les 40m :!:

Autrement dit, 41m d'eau + 40m de vase = 81m pour atteindre le substratum (roche mère).

Il faut noter que les études réalisées jusqu'alors ont montré que les 40m de vase se sont déposés par sédimentation en 14.000 ans autrement dit le lac devrait se combler d'ici 14 à 15.000ans icon_exclaim.gif


Dernière modification par Thierry81: 6 oct 2007 - 11:31
_________________
Thierry81 : Modérateur du forum LDP
Si tu te demandes un jour si tu aimes les Pyrénées, c'est que tu ne les aimes pas !
pyrenepeche
Posts: 3436
Pertinence:

Groupes: 1
message 6 oct 2007 - 11:37 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Qu'est-ce qui provoque cette « dé-stratification thermique (printemps et automne pour les lacs dimictiques » ?
_________________
Pyrenepeche
Cedric09
Posts: 6021
Pertinence:
Web: www

Groupes: 2
message 6 oct 2007 - 11:44 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

C koi un lac dimictiques ???
_________________
L'homme en short
Toutes les montagnes sont belles, mais aucune ne peut égaler la beauté des Pyrénées...
pahu
Posts: 6386
Pertinence:
Web: www

Groupes: 2
message 6 oct 2007 - 12:05 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

On en apprend des choses ... icon_wink.gif
Pour la différence lac/étang je voudrais des précisions adaptées aux lacs de montagne.
Difficulté supplémentaire pour l'Ariège ... où il n'y a pas de lacs et c'est bien connu plus de poissons !


_________________
"Combien y a-t-il de lacs dans les Pyrénées? Qui les a tous vus ?" H. RUSSELL
Cedric09
Posts: 6021
Pertinence:
Web: www

Groupes: 2
message 6 oct 2007 - 12:49 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Exact en 09 il n'y a que des étangs icon_wink.gif . Et vide de tout poissons bien entendu icon_exclaim.gif
_________________
L'homme en short
Toutes les montagnes sont belles, mais aucune ne peut égaler la beauté des Pyrénées...
JOS65
Posts: 9750
Pertinence:
Web: www

Groupes: 1
message 6 oct 2007 - 13:06 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

pechons dans moins de 15m d'eau donc dans certains lacs !!
_________________
JOS65
JFB
Posts: 5210
Pertinence:

Groupes: 1
message 6 oct 2007 - 13:23 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

En effet, et on ne le répètera jamais assez ! icon_mrgreen.gif

En fait, je n'ai jamais compris la différence entre un lac et un étang.
Nous avons déjà abordé le sujet à l'initiative de Thierry d'ailleurs, et je n'ai toujours pas bien compris. fish4.gif
Donc, je prends le larousse ou le petit robert (Joel, j'ai dit le petit) icon_mrgreen.gif et voici:
lac: Grande étendue d'eau intérieure, génér. douce, d'origines diverses (tectonique, glaciaire, volcanique etc.)
étang: Etendue d'eau stagnante, naturelle ou artificielle, peu profonde, de surface génér. inférieure à celle d'un lac.

Déjà, y'a problème pour les pyrénées. L'étang de Lanoux est le plus grand, et tout de même profond par rapport à d'autres appelés lacs.
Autre chose: "Eau stagnante". En effet, à part peut-être chez les belges, je n'ai jamais vu de lac en pente... icon_mrgreen.gif Ce qui serait un exploit dans ce plat pays qui est le leur !
A moins qu'il s'agisse des arrivées d'eau et déversoir ? Ici aussi, problème ! Certains lacs sont fermés, et certains étangs ont bien un ruisseau d'alimentation et un déversoir, comme en 09.

Ce n'est donc pas un problème de surface ni de volume, ni de stagnation de l'eau... fish4.gif icon_question.gif

Nous voici bien avancés, icon_mrgreen.gif et comme ditait quelqu'un qui se reconnaitra: "Fa cagat, fa cagat, fa cagat !"

C'est la bouteille à l'encre, il y a dans tout ceci compme une ombre obscure et ténébreuse, dont l'opacité découragerait un mineur de fond nyctalope.(Joel, j'ai dit nyctalope...) icon_mrgreen.gif
_________________
Jeff
Dame fario : Si tu ne finis pas dans les temps, tu finiras dans le lac.
bardamu47
Posts: 5143
Pertinence:

Groupes: 1
message 6 oct 2007 - 15:02 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Extremement interressant biensur.
Tout comme JFB je ne pige pas la differenre qu'entend Thierry entre lac et etang et qui semble importante à ses yeux.
Il parait evident que les retenues de barrages ne se conmportent pas tout a fait comme les etendues d'eau naturelle (cuvette ou lacs de surcreusement). J'ai bien evité de parler d'etang ou lac qui ne sont que des mots refletant peut etre mal la "dynamique" des courants de chaque etendues.
Je suis impressionné par ce qu'ecrit thierry quand a la profondeur de 15 m qui serait tres pauvre en O2 et donc des conséquence sur la faune et flore !!...
D'ou l'interet de sources et d'arrivées d'eau sous marines, mais aussi des sorties sous marines, existant dans nos pyrenées.Le jura que je ne connais pas, est peut etre different, bien que ce soit un massif récent la geologie est peu etre differente aussi, je crois...La glaciation y aurait-elle été differente ? Moraines ?

Certains "etangs" naturels ont ou doivent avoir un siphon naturel, generant un courant de fond propice aux echanges gazeux. L'etang Vidal en est un exemple, cependant on peut voir que ce siphon est tres proche de l'exutoire donc inutile pour ce lac qui est donc maintenant a sec. Inutile car ce siphon n'a pas permis d'eviter son enlisement.
Tout ce que je viens d'ecrire est a valider par Thierry ou autre biensur, plus autorisés de par leur formation.
Pour moi : etang= lac et ce sont des etendues d'eau naturelle . Si barrage = reservoir, lac de barrage..
Leur fond est probablement different "plat ou cahotique" pour les naturels, en V pour les retenues mais cela joue t il ?

Dernière modification par bardamu47: 6 oct 2007 - 20:19
_________________
Si, en montant, il t'arrive de te demander ce que tu fais là, c'est que tu y reviendras un jour!
JFB
Posts: 5210
Pertinence:

Groupes: 1
message 6 oct 2007 - 19:04 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Thierry81 a écrit:

Attention : je parle bien du cas des "LACS" et non-pas des "étangs" qui ne présentent pas de véritable stratification thermique.
La différence lac/étang ne se définit pas avec la pronfondeur du plan d'eau !!!
Peux tu nous donner quelques explications à ce niveau, Thierry ? sm6.gif
_________________
Jeff
Dame fario : Si tu ne finis pas dans les temps, tu finiras dans le lac.
joel5
Posts: 1380
Pertinence:

Groupes: 1
message 7 oct 2007 - 07:44 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

moi j'y comprends que dalle
qui peut m'expliquer ????
si j'ai bien compris après avoir choppé le petit robert icon_lol.gif
tu veux la nyctaloper icon_lol.gif
me disait aussi que t'avait des gouts bizarres toi icon_mrgreen.gif

hihihihi après ça le thierry va me fusiller sm4.gif
_________________
pensée pour lilou....
Thierry81
Posts: 3941
Pertinence:

Groupes: 2
message 7 oct 2007 - 11:15 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

La différence essentielle entre un lac et un étang réside bien dans le fait qu'un étang ne subit pas de véritable stratification thermique puisqu'il n'y a pas de réel brassage des eaux profondes (brassage = phénomène de convection lié à la température de l'eau mais qui est limité lorsque la profondeur du plan d'eau est faible)

La stratification thermique forme trois couches d'eau horizontales de température différente.
Celle en surface est l'épilimnion.
L'intermédiraire est la thermocline.
Celle en profondeur est l'hypolimnion.




En période estivale, la couche supérieure (épilimnion) a une température assez élevée alors que la couche profonde (hypolimnion) est froide donc plus dense.
La couche intermédiaire (thermocline) présente un fort gradient de température de la couche inférieure à la couche supérieure, c'est la couche "d'échange thermique". Elle est généralement peu épaisse.



En période hivernale, la stratification s'est inversée. Les eaux froides inférieures à 4°C (souvent gelées) sont en surface et les eaux plus chaudes sont en profondeur. La courbe s'inverse.

Entre ces deux période de stratification, il y a un brassage rapide des eaux durant lequel les eaux froides de surface (cas de l'automne), plus denses, vont descendre en profondeur, entrainant par conséquent un mouvement convectif qui fait remonter les eaux profondes vers la surface.


Pour ce qui est de la différence physique entre lac et étang, on dit mais ce n'est pas limnologiquement correct qu'un étang se limite à 4m de profondeur.
Au delà de 4m d'eau, c'est généralement un lac dans lequel peut se produire une stratification thermique.
Quant aux appellations de certains lacs des Pyrénées comme étant des "étangs", ce n'est pas non-plus correct. C'est un abus de langage.
Le terme "eau stagnante" pour les étangs veut dire qu'il n'y a pas de véritable brassage des eaux ce qui en revient à ce que je viens de vous expliquer.


Quant aux phases thermiques des lacs, on parle de :
1- Lacs méromictiques pour les lacs dont les eaux se mélangent moins d'1 fois par an (exemple: 1 fois tous les 2 ans)
2- Lacs holomictiques pour les lacs dont les eaux se mélangent au moins 1 fois par an. On distingue dans cette classe les lacs monomictiques (1 fois par an), dimictiques (2 fois par an, printemps et à l'hiver, c'est le cas le plus courant) et les lacs polymictiques (plusieurs phases de brassage par an)

Dernière modification par Thierry81: 7 oct 2007 - 11:23
_________________
Thierry81 : Modérateur du forum LDP
Si tu te demandes un jour si tu aimes les Pyrénées, c'est que tu ne les aimes pas !


<< Partagez très simplement des photos sur ce site en quelques clicks et sans avoir besoin d'utiliser un site dédié aux hébergements de vos images affichant souvent une publicité excessive! >>
Thierry81
Posts: 3941
Pertinence:

Groupes: 2
message 7 oct 2007 - 11:31 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

JFB parlait des lac "fermés" et il fait bien d'en parler car c'est le cas du lac de Narlay qui ne possède pas d'effluent.
Dans ce cas, on parle de "pertes" en eau pour le lac.

Ces lacs sont généralement situés sur des failles géologiques ou des sols karstiques (présence des cavités, de trous souterrains).

Dans ce cas, les spécialistes utilisent un colorant pour trouver la sortie d'eau (parfois située à plusieurs kilomètres du lac).

Pour certains lacs "fermés", le colorant n'a même jamais été retrouvé ... fish4.gif
_________________
Thierry81 : Modérateur du forum LDP
Si tu te demandes un jour si tu aimes les Pyrénées, c'est que tu ne les aimes pas !
JFB
Posts: 5210
Pertinence:

Groupes: 1
message 7 oct 2007 - 13:48 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Merci pour ces précisions, Thierry. sm6.gif
_________________
Jeff
Dame fario : Si tu ne finis pas dans les temps, tu finiras dans le lac.
pahu
Posts: 6386
Pertinence:
Web: www

Groupes: 2
message 7 oct 2007 - 14:15 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Merci Thierry, on voit que tu travailles sm6.gif
Pour les lacs de montagne, même peu profond, il y a souvent un fort brassage des eaux car alimentés par des eaux torentueses, on peut difficilement parler d'étang
(sauf pour les ariègois icon_wink.gif )
Un petit lac traversé par un gros gave ne doit pas subir les mêmes règles qu'un lac fermé avec un très petit bassin versant (type de lac assez rare dans les Pyrénées ilme semble)
_________________
"Combien y a-t-il de lacs dans les Pyrénées? Qui les a tous vus ?" H. RUSSELL
Thierry81
Posts: 3941
Pertinence:

Groupes: 2
message 7 oct 2007 - 15:34 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Attention pahu, quand je parle de brassage des eaux dans le cadre de la stratification thermique je parle du brassage thermique relatif à la saisonnalité , l'ensoleillement et le vent; et non d'un brassage des eaux lié au régime turbulent d'une rivière ou d'un torrent même s'il entre en compte dans le processus de stratification (certains auteurs proposent de le négliger). Ce n'est pas la même chose :!:

Un petit plan d'eau traversé par un gros gave sera un lac s'il a une profondeur suffisement importante pour que le flux d'eau entrant par l'affluent se place à son niveau horizontal d'isodensité (bon là je pense que je viens dans perdre plus d'un parmi vous icon_mrgreen.gif ), flux horizontal ne perturbant pas forcément la stratification.

A contrario, comme tu le dis, un lac de faible profondeur avec un affluent à fort débit va voir sa stratification complétement chamboulée. Elle peut même ne pas se produire à certaines périodes (fonte de la neige) mais dans tous les cas, la plupart des lacs de montagne gélent en surface et donc possède au moins 1 phase de stratification (la phase hivernale).

Les "lacs" (oui oui les "lacs") de montagne sont donc au minimum "monomictiques".

Quant aux étangs, vu qu'il gèlent sur une bonne épaisseur, parfois presque jusqu'au fond (car peu profonds), il n'y a pas de ""véritable"" stratification.

Un lac de montagne avec une arrivée d'eau fortement turbulente et qui ne gèle pas en hiver, à ma connaissance il n'y en a pas dans les Pyrénées au delà d'une certaine altitude.
Si quelqu'un en trouve un, qu'il prenne la photo et qu'il me l'envoie icon_wink.gif

Dernière modification par Thierry81: 7 oct 2007 - 15:42
_________________
Thierry81 : Modérateur du forum LDP
Si tu te demandes un jour si tu aimes les Pyrénées, c'est que tu ne les aimes pas !
Thierry81
Posts: 3941
Pertinence:

Groupes: 2
message 7 oct 2007 - 15:44 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

Je tiens à préciser pour les mauvaises consciences qu'il peut effectivement m'arriver de dire des con....ies même en me relisant icon_exclaim.gif icon_mrgreen.gif
_________________
Thierry81 : Modérateur du forum LDP
Si tu te demandes un jour si tu aimes les Pyrénées, c'est que tu ne les aimes pas !
Thierry81
Posts: 3941
Pertinence:

Groupes: 2
message 7 oct 2007 - 15:56 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

pyrenepeche a écrit:
Qu'est-ce qui provoque cette « dé-stratification thermique (printemps et automne pour les lacs dimictiques » ?
Je ne vais pas te donner les détails car c'est assez complexe mais je vais essayé d'être précis.

Ce sont les différentes sources d'énergie (apports) et les transferts (transports) :

- la conduction (processus libre de transmission de la température de molécule à molécule) et la convection (mouvement vertical de l'eau sous l'effet de la température
- le processus de mélange (mélanges verticaux initiés pas les mélanges horizontaux)
- les mélanges dans l'épilimnion (principalement l'influence du vent)
- la convection pénétrante (mouvement verticaux dans l'épilimnion en relation avec la différence de température entre le jour et la nuit)
- le mélange vertical dans l'hypolimnion (courants locaux diffusifs et courants de fonds (sources))
- les courants de densité (lorsque qu'une eau plus dense entre dans le lac)
- les courants de turbidité (liés à l'entrée dans le lac d'une eau fortement chargée en particules)
- l'advection (résulte de l'entrée et/ou de la sortie d'eau dans le lac, courant de renouvellement de l'eau)

Voilà pour les critéres entrants en compte dans la stratification thermique des lacs. J'espère ne pas vous avoir effrayés icon_biggrin.gif

Dernière modification par Thierry81: 8 oct 2007 - 13:17
_________________
Thierry81 : Modérateur du forum LDP
Si tu te demandes un jour si tu aimes les Pyrénées, c'est que tu ne les aimes pas !
game64
Posts: 414
Pertinence:
message 7 oct 2007 - 17:11 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

tres interressant de te lire Thierry icon_wink.gif
ton boulot doit etre passionant cristi2.gif
JOS65
Posts: 9750
Pertinence:
Web: www

Groupes: 1
message 7 oct 2007 - 20:30 |  
Note du message: Notez ce message: down / up

sm6.gif interessant tout ça !! on ne voit plus le lac comme un simple "plan d'eau" mais vraiment comme "quelque chose de vivant" !!

merci thierry !

.....le + chiant dans tout çà , c'est que le prochain coup que je boirais mon ricard avec l'eau du lac , ben j'ai pas fini de reflechir a ton cours avant de finir le verre !!! icon_lol.gif icon_wink.gif
_________________
JOS65

Inviter des personnes à lire ce sujet...
(entrez un pseudo ou une adresse email par ligne)
Chercher un membre
Texte pour les destinataires / invités (facultatif):

Tags du sujet : seulement pour les membres.

Votre email:
(En étant abonné, vous recevrez un mail dés qu'une prochaine réponse sera envoyée)

Rechercher dans - Astuces forum

Sujets similaires:
Navigation :
Forum issu du site www.achigan.net - France - © 2003-2018


Page générée en 0.142s. - 27 requêtes sql -
Ce site utilise des cookies - En savoir plus - X
7 visiteurs (liste) en ce moment